Le chocolat

 

556413_10151021641843030_328578254_nDivin, moelleux, sensuel, profond. Noir, somptueux, gratifiant, puissant, dense, crémeux, séducteur, riche, excessif, soyeux, doux, luxueux…

LE CHOCOLAT.

On ne tarit pas d’adjectifs pour le décrire, d’éloges pour s’en emparer, de qualités pour s’en disculper. « L’Armoire à cuillères » se veut le refuge du gourmand, le repère du gourmet, la surprise de l’incrédule.

 

Vous constaterez dès lors que le chocolat chaud de « L’Armoire à cuillères » est excellent, parce qu’il est confectionné par une vraie gourmande, qui exige la qualité supérieure des chocolats. Parce qu’il contient du lait bien sûr, mais aussi un peu de crème, qui apporte toute l’onctuosité et la longueur en bouche. Il vous sera servi classique ou à l’ancienne, noir, au lait ou blanc, en tasse ou en chocolatière, nature ou aromatisé, fruité ou épicé, afin d’en avoir plein les babines.

 

L’ Armoire

Après avoir vécu dans les pays froids, j’ai déposé ma valise et mes tablettes de chocolat dans ma ville natale, à Clermont. J’ai retrouvé ses vieilles ruelles enchevêtrées, ses vents rageurs place de la Victoire, et j’ai eu envie d’y rester. Il me manquait simplement un petit cocon lorsque les temps sont durs, lorsque je sentais un peu trop le couvercle bas et gris du ciel au fond de la « cuvette », lorsque le Puy-de-dôme remettait son lourd manteau blanc, ou lorsque je suffoquais sous le soleil de plomb. Bref, un coin chaleureux en hiver, frais et reposant en été. J’imaginais un endroit douillet comme un duvet d’oiseau, aux lumières dorées, aux coussins moelleux et aux canapés profonds.


Je voulais aussi un lieu rempli de gourmandise, d’aliments aux « vrais » goûts, de la farine qui a du corps, des œufs clairs et épais, du beurre qui sent fort lorsqu’il crépite dans la casserole, du miel qui secoue le fond du palet. Je crois sincèrement aux aliments de qualité, au pain frais à la mie alvéolée, aux légumes de mon producteur, celui-là avec les yeux bleus, et je crois au chocolat récolté dans le respect des codes du travail. Alors je me suis dit que cela pourrait être chouette, un endroit où retrouver tout cela.

DSC06713

Mais je voulais aussi embarquer mes amis d’enfance dans l’aventure : les bouquins. Parce que l’objet livre en tant que soi, son grammage, son toucher, crée une relation aussi charnelle que celle avec le chocolat. Et puis, j’étais nostalgique du bois, des tables massives sous les tasses fines, de café de caractère embaumant le coin de la rue, j’avais envie de goûters réconfortants, avec de parts généreuses, moelleuses ou croustillantes sous la dent, oui oui, « comme chez mamie ». J’avais envie d’un temps et d’un pays, d’une atmosphère et d’une odeur, et je voulais humer ce temps-là, le savourer, et le partager. Je voulais retrouver cet état d’abandon, cette manière de respirer et de penser différemment dans une ville étrangère.

En définitive, je voulais voyager, mais confortablement, parce que j’étais bien ici. Me créer un chez moi qui soit le chez soi de chacun, où l’on puisse se retrouver, et ressentir confusément l’odeur imaginaire d’une ville, d’un souvenir, d’une page lue. Je voulais aussi que ce soit un peu décalé, un peu drôle, parce qu’on n’est pas là pour se faire engueuler (… Boris Vian).

WP_20151023_12_51_15_Panorama


Alors je l’ai crée, ce lieu-là. Je l’ai enrobé sous l’emballage de « bar à chocolat », je me suis bien entourée, et de libraire, bibliothécaire, prof de lettres et accessoirement baroudeuse, je suis devenue pâtissière. Je me suis inscrite à l’Ecole française de Boulangerie et de Pâtisserie, j’ai passé mon CAP, travaillé en boutique auprès d’artisans pâtissier-chocolatiers, en supermarché (cadence et pression), et en restauration. J’ai cherché pendant deux ans et demi un local qui corresponde à mes envies, aux mises aux normes et aussi à mon porte-monnaie. Finalement, avec l’aide de mes amis et de ma famille, j’ai ouvert une toute petite boutique dans une ruelle étroite mais pleine de charme : une petite Armoire toute bleue. C’est comme un salon de thé, mais autour du chocolat : chocolats chauds épais ou à l’ancienne, gâteaux au chocolat, tablettes de chocolat originales. Un an après, avec le soutien financier cette fois-ci de mes fidèles clients, des fans sur les réseaux sociaux, ainsi que de mes proches, j’ouvre une succursale : Le Jardin d’hiver de L’Armoire à cuillères. Cette salle sert en priorité aux privatisations, aux évènements (ateliers, matchs d’impro, mini-concerts etc), mais vous pouvez aussi réserver vos places en dehors de ces privatisations, pour les groupes à partir de quatre personnes. Vous trouverez en entrant le logo Artisan sur la porte, parce que c’est du vrai les gars, c’est peut-être imparfait, mais ce n’est pas du pipeau, de l’assemblage ou du dressage de produits surgelés.

 Alors venez me donner votre avis, votre recette, racontez-moi vos histoires, votre histoire, je vous attends avec plaisir. Comme je vous dis, il y a du chocolat chaud, des gâteaux, des livres, des amis, des amoureux, des solitaires, des curieux. Il y a un tas de cuillères qui vous attendent au fond du tiroir, une colonie de livres en haut de l’armoire, et des sourires aux coins des yeux.

dsc00548

Le Jardin d’hiver.

Staff

Céline

Apprentie en CAP Pâtisserie

Mallorie

Some dream of fortunes,

others dream of cookies.

[Fortune cookie]

Nathalie

A l'accueil et au service les week-ends !

Les cuillères

Du véritable chocolat chaud, des pâtisseries généreuses, des tablettes élégantes et fines, et des brunchs le dimanche.

What else?

Les pâtisseries

ICI,

ON DRESSE, ON BLANCHIT, ON SAUPOUDRE, ON FOUETTE, ON GLACE, ON ZESTE,

ON ENFOURNE, ON BRÛLE PARFOIS, ON POCHE, ON CREME, ON TAMISE, ON FOND,

ON EMULSIONNE, ON CAREMELISE, ON NAPPE,

ET DONC,

ICI

TOUT EST FAIT MAISON.

 

Les chocolats chauds

chocolat chaud

 

J’en bois lorsque je suis joyeuse, et lorsque je suis triste.

Parfois j’en prends lorsque je suis seule.

Quand j’ai de la compagnie, je le considère comme obligatoire.

Je m’amuse avec quand je n’ai pas d’appétit, et j’en bois lorsque j’ai faim.

Autrement, je n’en prends jamais – à moins que je n’aie soif.

 

– Madame Lilly Bollinger.

Le chocolat chaud, ya pas d’heure pour en boire !

Comme pour le café, il existe de nombreuses variétés de fèves d’origine très diverses de cacao, qui donnent donc des saveurs très différentes les unes des autres : le Guanaja d’Amérique du Sud, le Manjari de Madagascar, en passant par le Jivara d’Equateur et bien d’autres, chacun d’entre eux révèle des arômes uniques et envoûtants.

La carte des chocolats offre des chocolats d’origine (issus de pays spécifiques), des crus (issus d’une seule plantation), ainsi que des grands crus aux saveurs uniques. La carte est réduite en été, au profit de smoothies et thés glacés – plus étoffée en hiver, avec en plus un « chocolat du mois » différent à chaque fois, pour ne jamais s’ennuyer !

Le fournisseur des chocolats chauds de L’Armoire à cuillères a été sélectionné avec soin : Michel Cluizel et Valrhona. Valrhona, pour la qualité, bien connue du grand public aujourd’hui. Cluizel parce qu’il privilégie les relations à long terme avec les planteurs, notamment au Venezuela. Il y applique une stratégie de sauvegarde des variétés en voie de disparition, comme le Porcelana, une variété de Criollo. Les fèves sont transportées jusqu’à la chocolaterie, en voyageant par bateau jusqu’au Havre puis en camion jusqu’à Tain l’Hermitage, à côté de Valence. Les fèves sont nettoyées et triées, torréfiées puis concassées, sur place, en France, à 2 heures et demie du local de L’Armoire à cuillères. Enfin, il privilégie le goût : lors de l’assemblage, il cherche à créer des alliances de cacaos singulières et uniques, en assemblant des origines semblables : pur origine ou des origines différentes. Ce qui donne une résultat incomparable et des combinaisons de goûts nouvelles pour le palais. De quoi nous surprendre et bien nous régaler ! Venez nous donner votre avis !

 

Les producteurs

    Mais pourquoi ses gâteaux sont-ils aussi bons ? Chuuut…. Quel est le secret ? … Je vais vous le dire à l’oreille… L’Armoire à cuillères chérit et dorlote sa matière première. Elle aime le miel de caractère, la farine soyeuse, la crème onctueuse et les oeufs dorés.

    Vous pourrez me croiser tôt le vendredi matin au marché Saint Joseph, le seul marché regroupant les producteurs de l’association La Jonquille, j’y achète mes produits traditionnels, souvent très liés au terroir, ou des produits typiquement fermiers, comme mon fromage, mon miel et mon pain. Je complète ce que l’on appelle les « matières sèches » dans le jargon, par mes fournisseurs Auvergne Boulange ou à L’Eau Vive, rue Fontgiève.

      Et donc, voici les personnages principaux de l’histoire :

Le bon lait des chocolats chauds vient des vaches du producteur Nicolas Achard du GAEC Montjeudi à Olby. La farine sort du Moulin Gribory, à Chatelus. Les fraises charnues et rouges vermillon sont celles des Vergers d’Ornon, chez Jean-François Brivary, à Lezoux. Le miel doré et le confit de noisettes est produit par les abeilles de la Miellerie de Grattepaille, sous l’oeil avisé de Samuel Lepeltier, à Saint Préjet Armandon.

Les sirops à la fraise ou à la framboise parfumés viennent également de chez eux. La bière, pour ceux qui ont une petite soif, est produit par La brasserie des Montagnes. Le thé a été choyé et sélectionné par le Palais des thés, dont le siège est à Paris, on ne vous mentira pas… mais vous trouverez une boutique rue des Gras.

On aimerait le manger, mais on ne peut que s’en parfumer les mains… le savon élégant est celui des Belles de savon, uniquement composé de matières premières bio, façonné à Châteauneuf-les-Bains par Cécilie Munro.

542521_10150979264896930_2012199084_n

Le brunch

12243439_990190424352397_6301502295751685254_n

 

Le dimanche matin, vous pouvez venir déguster un brunch simple et frais, de saison.

Afin de répondre à la demande, il y a deux services, l’un à 11h30 et l’autre à 13h30. Pensez bien à venir à l’heure, pour le bon déroulement des deux services.

Les brunchs ont lieu dans la seconde salle, au Jardin d’hiver de L’ Armoire à cuillères. Il s’agit d’une une formule à 14€, qui se compose d’une boisson chaude (thé Earl Grey, café ou petit bol de chocolat), de jus de fruits BIO, de tartines avec pâte à tartiner maison, confitures maison, quelques fruits, et d’une assiette salée (au choix parmi deux ou trois assiettes).

 

menu

Ayant lieu une seule fois par semaine, les grands ptits déj du dimanche se font donc uniquement sur réservation, jusqu’à la veille au soir. Le local est situé dans une vieille bâtisse où il n’y a malheureusement pas de réseau, donc pas de numéro de téléphone… N’hésitez pas à me signaler vos intolérances alimentaires dans votre mail. 

Vous pouvez vous référer à l’album photo facebook « Le petit-déj du dimanche » ou sur Instagram, vous y trouverez très certainement de jolies photos ! 

Alors à vos fourchettes ! Réservation sur hello@larmoireacuilleres.com ou dans la rubrique Contact ! 

Le Jardin d’hiver

Jardin d'hiverL’Armoire à cuillères étant une toute petite salle (moins de 20m2), il est compliqué pour les groupes de s’y rendre. Grâce à une campagne Ulule, il existe depuis octobre 2016 une seconde salle : Le Jardin d’hiver, dédié spécialement aux groupes. Vous pouvez désormais privatiser entièrement le Jardin d’hiver, pour un anniversaire, un enterrement de vie de jeune fille, etc. Le tarif de la location de salle varie suivant la saison et le jour choisi (moins cher en semaine que le week-end).

En dehors des privatisations et selon disponibilité, vous pouvez également réserver pour les groupes à partir de quatre personnes : vous pouvez m’écrire sur hello@larmoireacuilleres.com ou directement dans la rubrique « Contact ». En dessous de quatre personnes, vous ne pourrez pas réserver, mais je vous invite à vous rendre à L’Armoire à cuillères, qui est sans réservation : passez et poussez la porte ! Bienvenue !

Pour réserver votre brunch dominical, que vous soyez un, deux ou dix, écrivez-moi également sur hello@larmoireacuilleres.com ou via la rubrique « Contact ». Il existe deux services, l’un à 11h30, le second à 13h30.
menu

L’Armoire à cuillères remercie de tout son coeur la super Team des 153 ululiens ayant participé financièrement à l’aventure du Jardin d’hiver et contribué à son ouverture ! Patience les petits ululiens, vos contreparties arriveront courant du printemps…

Emma, Anne, Laurence, Claire L., Patrick, Silke, Louise, Bruno, Amélie, Natacha, Virginie, Manon, Sophie, Mathilde T., Stéph, Romain, Edwige, Christelle, Pauline, Jessica, Mathilde G., Gilles, Sarah T., Delphine, Marion, Albane, Elodie, Sarah M., Violette, Ines, Amandine R., Hélène, Amandine F., Laureline, Jessica G., Pauline, Marie Gabrielle, Adeline, Amélie R., Marie D., Aurore, Julie, Morgane, Amaya, Lucie, Sauvazine, Françoise, Emilie G., Anne-Laure, Agnès, Sandrine D., Janine, Rémi, Bde Sévigné, Alexandra D., Marie R., Julie A., Légendes vivantes, Angèle D., Romain L., Nadine, Caroline, Guillaume B., Amélie V., Béatrice, Sylvie, Céline S., Lucette, Marion G., Monique, Claire M., Cécilia, Anne-Lise L., Célia, Marion R., Sylvain, Marion T., La tête en Claire, Juliette, J.-M., Nicole, Pôle 22bis, Eliane, Anouch, Géraldine M., Aurélie D., Florian, Laure, jenny, Audrey, Jessica M., Justine H., Vorilhon, Paweł, Agnès, Vanessa, Nath, Sarah M., Sophie, Amandine, Léa, Eric, Mdelaire, Clément, Pauline B., Pauline E., Céline L., Nerak, Elodie, Charlotte, Pierre, Oriane, Emmanuelle, Virginie F., Lucie V., Amélie B., Anne-Gaëlle, Clémentine, Martine, Audrey, Aurélie C., Marie D., Stéphanie T., Estelle, Julien, Chloé, Sophie D., Pauline Q., Marie R., Christine, Angél, Laurette, Aline B., Gwladys, Alexandra R.-G, Tatiana, Géraldine M., Mélody, Denis, Marie de L.C., Aurélia, Marina, Anne Marie, Morgane V., Claire S., Armelle, Alain, Céline de Q., Bénédicte, Al Mamoun, Saâd, Marithé,

Votre participation a permis l’achat de matériel, le financement de la fin des travaux, l’embauche de Nathalie avant noël, et la mise en place d’ateliers pâtisseries ! L’histoire se crée avec vous !

 

Evènements

Pour accéder aux différentes rubriques, cliquez simplement sur les photos ci-dessous !

 

Contact

horaires-de-la-boutique2-001

Retrouvez votre cocon au 11 et 11BIS de la rue des Chaussetiers, à côté de la cathédrale. 

N’oubliez pas qu’une Armoire, même bien rangée, c’est tout petit. Pour être sûrs d’avoir une place, venez avant 15h30. Et comme tout est fait maison, que l’on prend soin de dresser joliment vos assiettes, que les chocolats sont faits à l’instant même, nous ne pouvons que vous conseiller de prendre le temps et de profiter… De bouquiner, de humer, de rêvasser, de bavarder… De simplement laisser le temps au temps… Et si vous êtes pressés, chauffez-vous les mains avec votre tasse à emporter 🙂

 

image

Petit rappel (à tarte) :

Le Jardin d’hiver est une extension destinée en priorité aux réservations de groupe, aux ateliers et aux brunchs du dimanche (pour les brunchs, merci de m’indiquer le service choisi à 11h30 ou 13h30, si vous êtes végétarien, et de laisser un numéro de téléphone).

En dehors des groupes et des brunchs, nous n’acceptons aucune autre réservation… mais vous pouvez vous rendre tous les jours dans la salle principale, L’Armoire à cuillères. Passez et poussez la porte ! Bienvenue !

La monnaie locale, La DOUME, est acceptée.

Nous n’avons pas le téléphone ! … Mais on vous entend quand même <3

Don't worry. We never use your email for spam.

Submit Message

Youhou! Votre message est parti ! Thank you.

Oups, ça ne colle pas ! Try again!

Close